vendredi 11 octobre 2013

C'est la saison du coing!

J'adore l'automne ! et en cuisine, cette saison se fait plaisir !
Produits, couleurs, goûts, odeur, il y a de tout pour faire le plein de cela avant l'hiver, plus pâlot mais pas moins intéressant si on cherche bien!

L'autre jour, au marché, je tombe nez à nez avec une corbeille pleine de coings, un fruit que trop de monde ne connaît qu'en gelée mais qui pourtant est délicieux et formidablement varié tant en sucré qu'en salé.

Sauf pour l'expérience et le fun, on évitera naturellement de croquer à belles dents dedans sous peine que l’astringence de la chair crue ne les cache derrière une moue peu convaincue.

Du coup, tout content d'avoir mon coing, je veux l'utiliser illico. J'avais le jour-même acheté une belle truite blanche bien fraîche et bon, du coup, il me fallait lier les deux. Partant d'une idée de base d'un poisson cuit tout simplement en papillote à la vapeur (dans mon cas, sur un lit de pois jaunes, mais qui sera idéal avec du riz ou quelques pommes de terre), je me lance dans l'élaboration d'une sauce qui s'est avérée être de particulièrement bon t(h)on avec la truite!

La sauce au coing qui tabasse avec la truite blanche

100-120 gr. de coing
1 bon oignon (60-80 gr.)
1-2 cm. de gingembre
1-2 c.c. de moutarde à l'anglaise
1/2 fève tonka
1 c.c. de stévia (à la rigueur du sucre roux, mais la stàvia apporte un goût)
sel
poivre

Préparer des ingrédients. Couper en dés le coing, l’oignon et le gingembre et les faire revenir à feu moyen pendant quelques minutes, le temps de les attendrir.

Ajouter la moutarde ainsi que la fève tonka tonka fraîchement râpée et poursuivre la cuisson durant quelques minutes en remuant bien.



Couvrir le tout d'eau et laisser mijoter à feu très doux durant environ 15-20 minutes.




Retirer du feu, mixer le tout et goûter pour ensuite ajuster l'assaisonnement avec du sel, poivre et un peu de stévia qui apporte une note gustative plus particulière que le sucre, remettre sur le feu doux et mélanger au fouet durant une trentaine de secondes.


Voilà, la sauce est prête, il suffit de la réserver jusqu'au moment du service!

La sauce seule est plutôt bonne, un poil acidulée, mais une fois servie avec ce poisson à la saveur douce, à peine sucrée, tendre et moelleux, l'accord est vraiment surprenant et délicieux.




Bon appétit!