mercredi 15 octobre 2014

[Archive Turquie 2012] Kardeşler ızgara salonu ve yemek Çeşitleri, Büyükorhan

En 2012, j'ai eu la chance de découvrir la Turquie en suivant des voies bien éloignées des touristes. Un stage d'archéologie m'a mené dans un minuscule village nomme Derecik, peuplé de quelques douzaines d'âmes en comptant chats et chiens.

A quelques kilomètres de ce lieu, une commune nommée Büyükorhan, un peu plus grande et chef lieu de district de la province de Bursa, dans laquelle se trouvent peut-être trois petits établissements où viennent les gens du coin à la tombée du jour.

Un bref billet sur un petit restaurant de Büyükorhan, seul au demeurant dont je puisse me souvenir du nom, et dont l'adresse restera inconnue (la cartographie du coin s'avérant passablement limitée).

Kardeşler ızgara salonu ve yemek Çeşitleri est un petit établissement, très simple, comportant de nombreuses petites tables serrées, situé sur la place centrale de la commune, j'y ai mangé à deux reprise, l'une en repas entre collègues (environ 10 personnes), une seconde lors d'un repas avec des officiels suisses et locaux, à environ 50 personnes.


J'y ai mangé deux fois, et n'ai jamais vu de proposition particulière de menu ; quoique sur son enseigne sont mentionné quelques pide, döner et lahmacun, et que derrière le bar il soit tout à fait équipé pour réaliser cela, j'ai les deux reprises été servi sous forme de « menu unique » et ai remarqué que c'était le cas pour toute la salle ; peut-être faut-il commander ces mets, ou alors s'agit-il de vestiges de projets à l'ouverture de l'établissement et qu'ils ont révisé leur proposition, ce qui ne serait pas si étonnant.


Côté service, c'est toujours très rapide : pas d'accumulation d'assiettes, non, mais à peine assis, on est servi, et à peine notre assiette terminée, on est desservi et le plat suivant arrive. On peut manger à notre rythme mais on est assez facilement entraîné à manger vite, trop vite, et à se sentir un peu stressé.

Il s'agit du « meilleur » établissement de Büyükorhan, toujours plein, et apprécié même des autorités de la cité, au point où, lors d'une journée de rencontre officielle entre autorités locales et ambassadeur de suisse, il fut le cadre de notre repas, à une cinquantaine de personnes.

Les deux fois, en entrées nous ont été servie une délicieuse soupe de lentilles, joliment épicée, avec sur le côté une rondelle de citron, ainsi qu'une salade de tomates et oignons. Puis les deux fois ont suivi un plat de viande accompagné de riz : la première expérience fut excellente, un riz parfait, légèrement augmenté d'amandes, accompagné d'un émincé de boeuf doucement épicé et très tendre, c'est simple et bon ! 





La seconde était plus mitigée : en effet, ils avaient mal géré les quantités : les mangeurs rapides avaient reçu le plat « officiel », un émincé de poulet qui semblait délicieux avec du riz. Les retardataires, toutefois, se sont retrouvés sans riz, et les plus lents n'avaient plus-même d'émincé, mais une belle grosse assiette de foie de volaille, que l'on admettra tout de même extrêmement bien préparés, mais manquaient d'accompagnement.

Comme dessert nous étaient apportés du melon ou de la pastèque fraîchement découpés et tout à fait savoureux, ainsi que des pâtisseries, des boules de pâte sucrée et moelleuses frites puis arrosée de sirop (je ne me souviens plus du nom de cette sucrerie : lokma je crois... ; notons que dans cette région, c'est plus le sirop que le miel qui est employé pour les pâtisseries). C'est pas léger-léger, mais plutôt pas mal.

Un jour j'y retournerai... j'espère... non pas vraiment pour la cuisine (qui reste extrêmement honorable) mais pour revivre dans cette région ce que j'ai pu vivre. Et je ne pourrai que recommander à tout un chacun de s’éloigner un peu des sentiers touristiques pour découvrir d'autres facettes plus méconnues de certaines contrées.

Kardeşler ızgara salonu ve yemek Çeşitleri
Büyükorhan
Région de Marmara, Turquie