mercredi 30 octobre 2013

Mon poulet à l'ananas

De temps à autres, je trouve très agréable de manger un plat sucré-salé, pourvu que cela soit au moins relativement bien maîtrisé. Il n'est pas rare de tomber sur des recettes ou des plats qui finissent trop doux, lourdaud et finalement peu agréable à mon goût.

Quand j'achète un ananas, j'aime bien justement en travailler une part en salé. Rien de bien original, c'est sans doute le fruit le plus travaillé en salé.
Si on connaît un peu le fruit lui-même et son effet sur la les nutriments, on comprend d'autant plus son emploi si répandu au-delà de son goût délicieux.

En effet, l'ananas contient (entre autres choses) une enzyme nommée broméline qui aurait parmi ses multiples vertus (anti-inflammatoire, digestif, circulatoire et j'en passe) celle d'être un excellent attendrisseur de viandes car elle dégrade les protéines, cela de façon bien plus douce ou naturelle qu'un bicarbonate de soude et avec, en parallèle, l'avantage du goût (qui ne se mêle pas à tous les plats, évidemment).

Juste en suivant mes envies de goût, sans me fier à une recette ou quelques principes, je me suis fait tout un repas de la recette qui suit, un petit poulet à l'ananas et aux épices, qui s'est avéré tout à fait délicieux.

Mon poulet à l'ananas (pour 3-4 personnes)

500 gr. de poitrine de poulet

Pour la marinade

1/3 - 1/2 ananas frais, aussi mûr que possible
2 oignons
2 cm de gingembre frais
1 gousse d'ail
2 feuilles de keffir
1 c.c. de curcuma
1 c.c.  de coriandre moulue
1 c.c. de cardamome
1 c.c. de cumin
1 pointe de couteau de girofle
1 pointe de couteau de muscade
Du poivre au goût et des petits piments forts

et enfin

de la sauce de poisson
quelques tomates cerise



 












D'abord, préparer la marinade : trancher l'ananas en petit cubes et les oignons en fines lamelles, mettre le tout dans un grand plat. Y ajouter les feuilles de keffir ciselées, y râper le gingembre et y presser l'ail pour enfin ajouter les épices. Bien mélanger le tout.




Couper le poulet en cubes relativement dodus et les ajouter à la préparation précédente, bien mélanger, ne pas même hésiter à malaxer à pleines mains (on n'oubliera pas de se les laver consciencieusement avant et après... enfin... c'est au goût de chacun). Couvrir le tout d'un film plastique et laisser mariner autant que possible (6 bonnes heures de mon côté).


Chauffer une poêle. Pendant ce temps, retirer les morceaux de viande de la marinade et, quand la poêle est chaude, les y faire dorer quelques instants de chaque côtés. Ajouter la marinade et cuire le tout ensemble environ 5 minutes. 

 












Ajouter enfin les tomates cerises et un peu de liquide (eau, dashi ou de bouillon de poule par exemple), suffisamment pour que le tout puisse mijoter quelques instants. Ajouter de la sauce de poisson au goût, goûter, rectifier l'assaisonnement et servir chaud.


Pas autrement de lait de coco dans ma recette, rien n’empêche d'en ajouter, libre a chacun.

J'ai servi cela avec quelques légumes en julienne juste sautés et un bol de riz jasmin.










 Bon appétit!